L’étrange exode des producteurs de pastèques vers la Mauritanie

plus de 1 an(s)

Description

La Mauritanie est devenue la Mecque des producteurs marocains de pastèques. Un exode qui pourrait transformer ce pays voisin, pour la première fois de son histoire, en exportateur de cette cucurbitacée.

L’information pourrait paraître insolite, pourtant cette histoire risque de tourner au mélodrame. Le journal Assabah nous apprend aujourd’hui que Nouakchott est devenu la terre promise des producteurs marocains de pastèques. En effet, selon le quotidien, ces agriculteurs ont tellement envahi le marché local au point que la Mauritanie est en phase de devenir un grand exportateur de pastèque. En phase de devenir car il reste encore à trouver des débouchés comme les pays européens.

L’origine de cet exode ? L’interdiction temporaire de cultiver la pastèque au Maroc en raison de la sécheresse. Ce fruit, gorgé d’eau, détériore la nappe phréatique. Alors, toujours selon le journal, ces producteurs ont décidé de s’installer en Mauritanie pour ensuite l’exporter au Maroc en passant par Guerguerat.


    Pastèques et nappe phréatique
Seulement il y a un hic. Les producteurs ne prévoient pas les droits d’importation. Ils dénoncent, selon Assabah, les “taxes injustes” que “les autorités marocaines imposent aux pastèques provenant de Mauritanie, ce qui pose un véritable défi pour pouvoir l’exporter”. S’ils veulent introduire ce fruit au Maroc, ils doivent s’acquitter d’un droit de douane de quatre dirhams le kilo.

Aujourd’hui, ces agriculteurs se sont adressés aux autorités mauritaniennes car désormais c’est un produit “Made in Mauritania” afin de trouver une solution à leur problème. La marchandise risque de pourrir. Ils voient tout leur investissement partir en fumée surtout qu’ils ont tout importé du Maroc, des graines jusqu’au engrais, explique Assabah.

La culture de la pastèque et du melon a été interdite dans plusieurs régions du Maroc en raison de la sécheresse. Cette interdiction a été prise par les autorités locales pour protéger les ressources en eau et éviter la surexploitation des nappes phréatiques.


Source :

https://www.h24info.ma/

Articles associés

La reine Tiyi, également connue sous les noms de Tiy ou Tiye, était une figure importante de l’Égypte ancienne. Elle vécut pendant la XVIIIe dynastie et fut l’épouse du pharaon Amenhotep III. Née vers 1398 av. J.-C. à Akhmîm, elle était la fille de Y
La première chaîne panafricaine au monde n'est plus accessible sur Facebook aujourd'hui vendredi 12 avril 2024, hélas ce n'est pas un poisson d'avril. Facebook aurait-il supprimé ou bloqué la chaîne en sur on réseau social ? Afrique média est une cha
Souvi Ould cheine avait été torturé et assasiné dans un commissariat par 4 policiers. Ce meurtre avait suscité des mécontentements et manifestations en Mauritanie. Le 19 mars 2024, le tribunal de Nouakchott Nord a prononcé des condamnations dans le c
Des dizaines de migrantes maliennes débarquent régulièrement et s’installent légalement à Nouakchott. Originaires de certaines régions du nord Mali d’ethnie bobo pour la plupart, ces maliennes arrivent à travers un réseau bien structuré mais surtout
La Mauritanie a officiellement accepté d’assurer la présidence tournante de l’Union africaine (UA) en 2024 ce samedi 17 février, lors de la cérémonie d’ouverture du 37ème sommet ordinaire de l’UA. La décision pour succéder aux Comores a été prise à l
Dans un geste largement interprété comme une victoire diplomatique pour le Maroc, la récente décision de la Mauritanie d’inclure dans ses manuels scolaires une carte montrant le Sahara comme partie intégrante du Royaume du Maroc a été accueillie avec
La création d'une monnaie commune n'a pas été officiellement annoncée, mais les dirigeants des pays de l'Alliance des États du Sahel n'hésitent plus à en faire un objectif affiché. Quelles en seraient les conditions ? Le général Abdourahmane Tiani, c
Le Ministre algérien de la Pêche, Ahmed Badani, a annoncé que son pays négocie avec la Mauritanie afin d’obtenir un débouché sur l’Océan Atlantique à travers les côtes mauritaniennes. Ces déclarations sont intervenues lors d’une conférence de presse
Les événements en cours au Sénégal liés à la décision de reporter l'élection présidentielle sont source de préoccupation, voire d'inquiétude. Le Sénégal est un pays frère et voisin. Et à ce titre nous ne pouvons rester insensibles aux difficultés qu'
Selon nos confrères d’Africa Intelligence, Nouakchott a posé ses conditions face à Rabat pour réduire les droits douaniers sur les légumes marocains. « La Mauritanie ne veut plus être placée devant le fait accompli lors des frappes de drones marocain

En direct

Suivez en direct l'actualité