La Mauritanie prend la présidence tournante de l’Union africaine, mettant fin à des mois de blocage

plus de 2 mois

Description

La Mauritanie a officiellement accepté d’assurer la présidence tournante de l’Union africaine (UA) en 2024 ce samedi 17 février, lors de la cérémonie d’ouverture du 37ème sommet ordinaire de l’UA.

La décision pour succéder aux Comores a été prise à l’unanimité par les pays du bloc d’Afrique du Nord, à qui le poste revenait. Cela met fin à de longs mois de négociations et d'incertitude dues à la rivalité entre le Maroc et l’Algérie.

Mohamed Ould Gazouani s'est dit « profondément reconnaissant » mais aussi « conscient de l'ampleur des responsabilités » : le chef de l'État mauritanien vient de prendre la présidence de l’Union africaine (UA).

Cette annonce survient après de longs mois d’incertitude dus au clivage opposant l’Algérie et le Maroc. Les deux pays s'étaient déclarés candidats et leur rivalité avait créé un blocage pendant plus d’un an. Vue comme un « candidat neutre », la Mauritanie avait été approchée pour postuler et débloquer la situation.

Après de longues hésitations, notamment en raison de la présidentielle prévue dans le pays en juin 2024, Nouakchott a fini par accepter.

Cette solution de compromis était nécessaire, selon Mohamed Salem Mouloud, ancien haut fonctionnaire des affaires étrangères mauritaniennes : « Je pense que la constante de la politique mauritanienne de jouer un rôle actif dans la politique africaine a pris le dessus. La Mauritanie a de bonnes relations en Afrique avec tous les pays africains. C’est un exemple de stabilité, la lutte ici contre le terrorisme, cette absence de déstabilisations politiques, tout ça fait que la Mauritanie est un bon candidat. »

Le mandat de la Mauritanie ne sera pas de tout repos. Le continent est traversé par de nombreuses crises, que ce soit la guerre civile soudanaise, les violences à la frontière RDC-Rwanda, les tensions Éthiopie-Somalie, la décision du Niger, du Mali et du Burkina Faso de quitter la Cédéao, ou encore la crise politique au Sénégal, pays voisin. p

Articles associés

La reine Tiyi, également connue sous les noms de Tiy ou Tiye, était une figure importante de l’Égypte ancienne. Elle vécut pendant la XVIIIe dynastie et fut l’épouse du pharaon Amenhotep III. Née vers 1398 av. J.-C. à Akhmîm, elle était la fille de Y
La première chaîne panafricaine au monde n'est plus accessible sur Facebook aujourd'hui vendredi 12 avril 2024, hélas ce n'est pas un poisson d'avril. Facebook aurait-il supprimé ou bloqué la chaîne en sur on réseau social ? Afrique média est une cha
Souvi Ould cheine avait été torturé et assasiné dans un commissariat par 4 policiers. Ce meurtre avait suscité des mécontentements et manifestations en Mauritanie. Le 19 mars 2024, le tribunal de Nouakchott Nord a prononcé des condamnations dans le c
Des dizaines de migrantes maliennes débarquent régulièrement et s’installent légalement à Nouakchott. Originaires de certaines régions du nord Mali d’ethnie bobo pour la plupart, ces maliennes arrivent à travers un réseau bien structuré mais surtout
La décision soudaine et urgente du Bureau de l'Assemblée nationale de lever l'immunité du député Biram Al-Dah Abid en réponse à la demande du pouvoir exécutif a choqué les Groupes parlementaires des partis d'opposition, car c'est une évolution danger
Mesdames et Messieurs, membres dévoués de l'Initiative des Jeunes pour l'Unité Nationale (IJUN), honorables invités, En cette journée exceptionnelle marquant le premier anniversaire de l'IJUN, je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers chacun d
Le ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel a annoncé jeudi que l’enregistrement des candidats au pèlerinage 1445 hégire (2024) débutera lundi 19 février et se poursuivra jusqu’au 28 février 2024 dans toutes les moughatas du pa

En direct

Suivez en direct l'actualité