Envoyer de l'argent à vos proches en Mauritanie avec Diaango MONEY
plus de 6 mois

La Suède annonce quitter en 2022 la force Takuba au Sahel


France24 - Les militaires suédois quitteront cette année la force Takuba, qui regroupe des forces spéciales européennes au Sahel à l'initiative de la France, a annoncé, vendredi, la ministre suédoise des Affaires étrangères.

La force Takuba dépourvue d'une partie de ses effectifs. La Suède a annoncé, vendredi 14 janvier, son retrait courant 2022 de l’opération regroupant des forces spéciales européennes au Sahel à l’initiative de la France.

"Nous avons d'ores et déjà décidé que nous quitterons cette année la force Takuba", a déclaré la cheffe de la diplomatie suédoise, Ann Linde, à la presse, en marge de la réunion à Brest (Finistère) des ministres européens des Affaires étrangères.

"La question qui se pose est celle de savoir ce que nous allons faire avec la Minusma" (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali), a-t-elle ajouté.

Le Parlement suédois avait approuvé en 2020 le déploiement de 150 membres des forces spéciales dans le cadre de l'opération Takuba et de 250 soldats supplémentaires au sein de la Minusma.

Takuba, qui rassemble à l'heure actuelle 14 pays, a vocation à prendre le relais de l'opération Barkhane au Sahel : le président français, Emmanuel Macron, a annoncé, en juin 2021, le désengagement progressif de cette dernière pour laisser la place à une coalition internationale.

Mais le rapprochement entre la junte qui a pris le pouvoir au Mali, après deux coups d'État en 2020 et 2021, et la Russie, et davantage encore le déploiement de mercenaires russes du groupe Wagner, ont changé la donne et questionnent la participation des pays occidentaux aux tentatives de stabilisation du pays.

De source militaire française, on souligne que la Suède avait prévu de retirer ses soldats de Takuba en mars, au terme d'un cycle de deux ans, tout en laissant des officiers au sein de la nouvelle force.

Mais on reconnaît à Paris que la volonté de la junte malienne de se maintenir quatre ou cinq ans de plus au pouvoir sans organiser d'élections et l'arrivée soupçonnée de Wagner interroge certains alliés de la France sur la poursuite de leur engagement opérationnel.

"Nous savons désormais qu'il y a le groupe Wagner... et s'il gagne en influence, nous ne pourrons pas continuer à déployer un nombre important de soldats", a constaté Ann Linde. "Cela aura évidemment des conséquences."

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a annoncé, jeudi, que l'Union européenne s'apprêtait à imposer des sanctions au Mali pour accentuer la pression exercée sur la junte par la Cédéao (Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest), dont les pays ont imposé , le 9 janvier, un embargo à leur voisin et rompu leurs relations diplomatiques.

Avec Reuters
 

Articles associés

Il existe peu d’autres régions du monde où l’Italie a renforcé sa présence de manière aussi intensive que ces dernières années au Sahel. La récente nomination d’Emanuela Del Re en tant que nouveau représentant spécial de l’UE pour le Sahel, première
Le Figaro - Le président israélien Isaac Herzog est arrivé dimanche aux Émirats arabes unis, pour la première visite officielle d'un président israélien dans ce pays arabe du Golfe après la normalisation des relations entre les deux États en 2020. In
La Tribune - La France et ses alliés européens se sont donné deux semaines, vendredi, pour décider de l'évolution de leur engagement militaire contre les groupes djihadistes au Mali alors que la junte au pouvoir à Bamako manifeste une hostilité crois
Le Figaro - La France et ses partenaires européens ne peuvent «pas rester comme cela» au Mali, du fait des tensions croissantes avec la junte, et vont devoir «adapter» leur dispositif anti-djihadiste au Sahel, a averti vendredi 28 janvier le ministre
Francetvinfo - Le texte, sans portée contraignante, a été défendu à la tribune par le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure. A quelques jours de l'ouverture des JO d'hiver de Pékin, l'Assemblée nationale a adopté, jeudi 20 janvier, une résolution d
Le Figaro - Avec la crise ouverte avec la junte malienne, la France doit «trouver la voie» pour poursuivre l'objectif de la lutte antidjihadiste en Afrique de l'Ouest, a déclaré jeudi 20 janvier la ministre française des Armées, Florence Parly. «Au S
Le Figaro - Le Congrès américain a ordonné l'ouverture d'une enquête sur l'assassinat en juillet 2021 du président haïtien Jovenel Moïse, meurtre autour duquel persistent de nombreuses zones d'ombre. La loi, adoptée par le Sénat jeudi dans la nuit, d
EURACTIV - Le rôle de l’UE dans une mission de défense et de sécurité antijihadiste dans la région du Sahel est de plus en plus menacé alors que les relations avec le gouvernement militaire du Mali continuent de se dégrader en raison du retard des él
Bathie Guèye alias Sa Coumba, qui a tué Ibrahima Sy âgé de 25 ans, est passé aux aveux. Il a mis fin aux jours de son ami et collègue charretier pour une dette de 10 000 Fcfa seulement. «Il y a de cela une semaine, Ibrahima Sy m’avait remis 60 cornet

En direct

Suivez en direct l'actualité



Laisser un commentaire