Envoyer de l'argent à vos proches en Mauritanie avec Diaango MONEY
plus de 9 mois

Le ministre de la santé : « nous avons découvert une augmentation des cancers dans le pays


mediafile_1927372.description

Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
Saharamedias - Le ministre mauritanien de la santé Sidi O. Zahaf a révélé une augmentation de cancers dans le pays, en l’absence d’un plan clair pour la prévention et le diagnostic précoce de cette maladie.

Le ministre qui s’exprimait à l’occasion de la célébration de la journée mondiale pour la lutte contre le cancer a déclaré que des insuffisances continuent encore d’impacter les efforts déployés par les services techniques concernés par la lutte contre cette maladie en l’absence de données précises sur la situation générale et d’un registre de la maladie.

Il a souligné que la lutte contre le cancer a été redynamisée en Mauritanie à travers plusieurs mesures, dont la mise en place d’un fonds de lutte contre les maladies non transmissibles, financé par les taxes prélevés sur le tabac et ses dérivés, l’adoption de la loi anti-tabac, et l’introduction du vaccin contre l’hépatite et le papillomavirus humain.

Le ministre a encore dit que le centre d’oncologie a été doté des équipements les plus modernes pour déceler et diagnostiquer les cancers propres aux femmes, former les spécialistes mauritaniens dans le traitement et la chirurgie des tumeurs en plus du traitement par radiothérapie et médecine nucléaire.

Ould Zahaf a affirmé que son département planche actuellement sur un programme médical complet pour la lutte contre le cancer basé sur la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge des malades à tous les du système de santé.

Il a ajouté que cette journée constitue le lancement et la préparation de ce programme qui verra une intensification des activités de sensibilisation contre les cancers, leurs causes, leur propagation et la prévention.

Il est également prévu la collecte des données et les statistiques au niveau national, la mise en place d’un registre qui permet le suivi de façon efficace des malades, la collecte des données essentielles pour la planification et la programmation, en plus du renforcement des capacités de détection précoce et la prise en charge des malades sur les plans médical et social.
 

Articles associés

L’association des consommateurs mauritaniens a révélé la mise sur le marché mauritanien de quantités de pommes de terre impropres à la consommation humaine et animale, appelant à prendre des mesures urgentes pour protéger le consommateur. Dans un com
Deux récentes études, britannique et américaine, confirment que la pollution atmosphérique fait davantage de victimes sur le continent qu’on ne le croyait. Dans la pensée populaire, « dérèglement climatique » rime avec « pollution » et vice versa. L’
La Mauritanie est confrontée à une épidémie de fièvre de la vallée du Rift. Selon le ministère de la Santé, 23 personnes sont décédées de cette fièvre hémorragique, sur 50 cas recensés. Une épidémie prise très au sérieux par les autorités. La fièvre
Les autorités mauritaniennes ont confisqué dix tonnes de poulets congelés périmés, qui étaient acheminés vers la ville d’Atar, après s’être assurées que le produit est impropre à la consommation humaine. Le ministère mauritanien de l’élevage, dans un
Le ministère mauritanien de la santé a annoncé mercredi de nouvelles sanctions aux infractions relatives à la distribution et la vente des médicaments périmés. La circulaire signée du ministre de la santé, Moctar O. Dahi, prévoit la fermeture de la p
L'hôtel choisi par l'équipe de France au Qatar pour la Coupe du monde fait polémique. Les droits des salariés et des travailleurs migrants qui s'y trouvent ne semblent pas du tout garantis. Au Qatar, l’hôtel Al Messila sera le camp de base de l'équip
En Suisse, certains médecins critiquent cette décision qui peut avoir des répercussions sur la santé des plus fragiles. L'hiver s'annonce rude. Pour affronter la crise énergétique, la Première ministre Elisabeth Borne a demandé aux Français de ne pas
Le ministère mauritanien du commerce, de l’industrie, de l’artisanat et le tourisme, a annoncé la saisie, en septembre dernier, de 35 tonnes de produits périmés dont 2,5 tonnes dans la wilaya du Trarza. Les auteurs de ce délit ont été sanctionnés et

En direct

Suivez en direct l'actualité