Envoyer de l'argent à vos proches en Mauritanie avec Diaango MONEY
plus de 9 mois

Mauritanie : le ministère de la santé annonce la découverte d’un cas de la fièvre hémorragique à Nouakchott


mediafile_1931506.description

Saharamédias - Le ministère mauritanien de la santé a enregistré un cas de la fièvre hémorragique Congo-Crimée au début de ce mois de février selon une circulaire du ministère qui demande la vigilance et le renforcement des mesures dans tout le pays.

Dans cette circulaire à laquelle Sahara Medias a eu accès, ce ca s a été enregistré à Nouakchott le 5 février, c’est-à-dire il y a une semaine, sur un sujet venu de l’intérieur du pays, ce qui a entrainé la colère du ministère, selon nos sources.

Le ministère a adressé le 9 février une circulaire à tous les directeurs régionaux de la santé et les médecins chefs mettant en garde contre la négligence face aux maladies contagieuses.

Le ministère rappelle que ce cas a dépassé plusieurs structures de santé dans le pays et à Nouakchott ce qui laisse entendre un relâchement de la vigilance au niveau de notre système de santé ce qui constitue par ailleurs un danger pour le personnel de la santé.

Le ministère n’a donné aucune précision quant à la situation du malade ni sa provenance.

Le ministère de la santé a demandé aux directeurs régionaux de la santé et les médecins chefs à l’intérieur du pays de multiplier les mesures du suivi épidémiologique en plus de la prise d’autres mesures pour prévenir l’infiltration de tout cas de maladies infectieuses dangereuses.

La fièvre Congo Crimée est l’une des fièvres hémorragiques les plus dangereuses parmi les fièvres connues et selon l’organisation mondiales de la santé celle maladie est transmise à l’homme par les tiques et par le bétail, et d’une personne à une autre par le contact avec son sang, ses sécrétions, ses organes ou d’autres secrétions corporelles de la personne infectée.

Selon l’OMS, bien que cette maladie ait apparu depuis longtemps il n’existe aucun vaccin pour elle ni pour les personnes ni pour les animaux. Son traitement se limite à faire face aux symptômes qui apparaissent sur le malade en plus d’un suivi permanent de celui-ci.

De temps à autres apparaissent des cas de cette maladie en Mauritanie et le dernier cas recensé l’a été fin octobre 2020.
 

Articles associés

L’association des consommateurs mauritaniens a révélé la mise sur le marché mauritanien de quantités de pommes de terre impropres à la consommation humaine et animale, appelant à prendre des mesures urgentes pour protéger le consommateur. Dans un com
Deux récentes études, britannique et américaine, confirment que la pollution atmosphérique fait davantage de victimes sur le continent qu’on ne le croyait. Dans la pensée populaire, « dérèglement climatique » rime avec « pollution » et vice versa. L’
La Mauritanie est confrontée à une épidémie de fièvre de la vallée du Rift. Selon le ministère de la Santé, 23 personnes sont décédées de cette fièvre hémorragique, sur 50 cas recensés. Une épidémie prise très au sérieux par les autorités. La fièvre
Les autorités mauritaniennes ont confisqué dix tonnes de poulets congelés périmés, qui étaient acheminés vers la ville d’Atar, après s’être assurées que le produit est impropre à la consommation humaine. Le ministère mauritanien de l’élevage, dans un
Le ministère mauritanien de la santé a annoncé mercredi de nouvelles sanctions aux infractions relatives à la distribution et la vente des médicaments périmés. La circulaire signée du ministre de la santé, Moctar O. Dahi, prévoit la fermeture de la p
L'hôtel choisi par l'équipe de France au Qatar pour la Coupe du monde fait polémique. Les droits des salariés et des travailleurs migrants qui s'y trouvent ne semblent pas du tout garantis. Au Qatar, l’hôtel Al Messila sera le camp de base de l'équip
En Suisse, certains médecins critiquent cette décision qui peut avoir des répercussions sur la santé des plus fragiles. L'hiver s'annonce rude. Pour affronter la crise énergétique, la Première ministre Elisabeth Borne a demandé aux Français de ne pas
Le ministère mauritanien du commerce, de l’industrie, de l’artisanat et le tourisme, a annoncé la saisie, en septembre dernier, de 35 tonnes de produits périmés dont 2,5 tonnes dans la wilaya du Trarza. Les auteurs de ce délit ont été sanctionnés et

En direct

Suivez en direct l'actualité