Envoyer de l'argent à vos proches en Mauritanie avec Diaango MONEY
plus de 6 mois

Mali : les sanctions de l’Uemoa contre Bamako suspendues


mediafile_1950660.description

Face à un Assimi Goïta qui refuse de céder le pouvoir, les chefs d’État ouest-africains avaient pris des sanctions fortes contre Bamako le 9 janvier dernier. Celles-ci viennent d’être suspendues par la Cour de justice de l’Uemoa.

 

C’est une décision qui change la donne pour le Mali et redistribue les cartes entre Assimi Goïta et les chefs d’État ouest-africains. Alors que ce vendredi 25 mars, la Cedeao tient un sommet extraordinaire à Accra, la cour de justice de l’Uemoa vient de suspendre les sanctions économiques adoptées contre le Mali le 9 janvier.

 

Face à la volonté d’Assimi Goïta de se maintenir cinq années supplémentaires au pouvoir, les chefs d’État ouest-africains avaient décidé de mesures dures : le gel des avoirs du Mali à la banque centrale commune aux huit États membres de l’Uemoa, celui des entreprises publiques et des organismes parapublics maliens, la suspension du pays de toute assistance financière des institutions internationales…

Recours

Des sanctions contestées par l’État malien qui a diligenté un collectif d’avocats pour les faire annuler. Le 21 février dernier, ils ont déposé deux recours dénonçant leur « illégalité absolue ». Ils viennent donc d’obtenir gain de cause.

Bamako a notamment fait valoir que les textes de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) prévoient qu’elle ne peut solliciter ni recevoir de directives ou d’instructions des institutions ou organes communautaires, des gouvernements des États membres de l’Uemoa, de tout autre organisme ou de toute autre personne. Elle ne peut donc être utilisée pour asphyxier un État membre.

Position de force


Cette décision n’est pas définitive, souligne un ancien magistrat malien, car elle n’est que « suspensive ». « Cela ne présage pas de la décision définitive que prendra la Cour de justice de l’Uemoa », précise-t-il.

Reste qu’elle est une première victoire de taille pour la junte tant les sanctions mettent le pays en difficulté économique. « À la veille du sommet du 25 mars, cette ordonnance met le régime malien en position de force face aux chefs d’État de la Cedeao », commente un diplomate basé à Bamako.

Exceptionnellement invité, Assimi Goïta a choisi, selon nos informations, de ne pas se rendre au sommet extraordinaire de la Cedeao. Dans un courrier transmis à la Commission de la Cedeao, le président de la transition marque seulement sa « disponibilité à interagir par visioconférence » avec les chefs d’État ouest-africain. Il a annoncé dépêcher Abdoulaye Diop, le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Maïga, le ministre de l’Administration territoriale et porte-parole du gouvernement, Ibrahim Ikassa Maïga, le ministre de la Réforme de l’État et Fatoumata Sékou Dicko, la ministre chargé des réformes politiques et institutionnelles pour représenter le Mali. Signe qu’aucun accord décisif ne pourra avoir lieu durant le sommet.

 

Articles associés

Assimi Goita ne répondra pas présent à l’invitation du président de la CEDEAO au sommet sur le Mali prévu ce vendredi 25 mars, à Accra. Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale de la République du Mali présente ses comp
Les autorités de transition au Mali ont proposé ce mercredi un mécanisme de sortie de crise que connait le pays à propos de la transition qui prévoit un groupe ministériel pour le dialogue composé de certains pays dont la Mauritanie. Cette propositio
AMI - Son Excellence le Président de la République du Niger, Monsieur Mohamed Bazoum, est arrivé mercredi à Nouakchott, au début d'une visite d'amitié et de travail de deux jours dans notre pays. Son Excellence le Président de la République, M. Moham
L’intégralité de la déclaration du président du MRC au siège de son parti à Douala, quelques semaines avant le match d'ouverture de la Coupe d'Afrique des nations. MRC !!! [Changeons d’avenir dans la paix ! MRC !!! [Changeons d’avenir dans la paix !
La Covid- 19 vient de frapper un grand coup. La pandémie venue de Chine a tué l'épouse d'Emmanuel Ndjeré, l'ancien président du Tribunal criminel spécial ( Tcs) de Yaoundé, ainsi que sa fille Marina Ngono, administrateur civil ( diplômée de l'Enam )
RFI Afrique - Nouvelle charge contre la France lundi 7 février du Premier ministre malien Choguel Maïga. À la Primature, où il recevait les diplomates accrédités à Bamako, il a notamment accusé Paris d'avoir cherché la « partition » du Mali. Il a par
La haute commission du festival de la musique nomade mondiale en Mauritanie a annoncé le report de la date pour l’organisation de la première édition du festival qui était prévu du 20 au 24 août, dans la ville de Tintane, dans l’est mauritanien. Selo
Le Maroc a été élu jeudi par le conseil exécutif de l’union africaine, membre du conseil de paix et de sécurité de l’union africaine pour un mandat de trois ans après avoir recueilli plus des deux tiers des voix. Outre le Maroc 14 autres membres ont
Le gouvernement Bissau Guinéen a annoncé mercredi que 11 personnes ont été tuées lors de la tentative de coup d’état de mardi, parmi eux des civils et des militaires. Selon un communiqué publié par le ministère de l’intérieur la majorité des victimes
L'OBS - Six militaires ont été tués lors de la tentative de coup d'Etat avortée contre le président Umaro Sissoco Embalo mardi en Guinée-Bissau, a indiqué mercredi à l'AFP un responsable militaire sous le couvert de l'anonymat. Les six soldats ont ét

En direct

Suivez en direct l'actualité